Chapitre Écritures

Vision de l’intime Regard sur le couple

Chiens d’amour texte de Véronique Boutonnet

Texte inspiré de l’univers des nouvelles de Raymond Carver

« Ça va aller mon cœur, ça va aller »

L’histoire de Mel et Marianne bouscule les choses de la vie. Un soir, il y a quatre ans, tout a basculé dans leur vie. Chacun a essayé de se sauver du naufrage tant bien que mal, s’accrochant aux souvenirs et aux espoirs.
Mais l’édifice est trop fragile. Ce soir, il s’effondre, et le vide les emporte, les engloutit.

Deux funambules en déséquilibre sur leur fil, un immense précipice au-dessous.

« J’ai immédiatement accepté
Ne me demande pas ce qui m’a pris Mel
Je ne sais pas pourquoi
J’ai fait ça sur l’inspiration du moment
On est sortis par la porte de derrière
Sa voiture était là
On est partis comme ça
Sans rien prendre
On n’a même pas été cherché nos manteaux
On pensait qu’on en aurait pour quelques minutes
Enfin moi c’est ce que je me disais
- trois heures
- trois heures oui je ne sais pas au juste
- trois heures
- trois heures. Je ne vois pas comment on a fait pour être partis tout ce temps-là je ne sais pas pourquoi j’y suis allée Mel je te l’ai dit j’ai fait ça sur l’inspiration du moment
- l’inspiration du moment
- ce qui est arrivé cette nuit-là est entièrement de ma faute et je le regrette… »

« Spectacle d’une intensité bouleversante, une réussite absolue n’appelant ni critique ni réserve. Deux comédiens exceptionnels confrontés à l’exercice le plus ardu de leur métier»
Froggy’s Deligth mars 2013

« Une mise en scène ingénieuse, un plateau en triptyque, des jeux de diagonales entre les acteurs, des dos à dos, des changements de rythmes, des flash back… Une accumulation d’éléments qui déroutent le spectateur et le place sur une pente glissante, celle de l’incompréhension et de l’étonnement. On saluera la performance des deux acteurs qui transcendent leur personnage pour les incarner à la perfection et leur donner cette force et cette faiblesse cachée, celle des êtres meurtris. »
Rue du Théâtre Novembre 2013

Du 18 au 23 Novembre 2014 Levallois-Perret, théâtre Odyssée



Rouge texte de Véronique Boutonnet

L’histoire de l’enfant aux chaussettes rouge sang

« J’ai vu leurs yeux de vieux j’ai vu la lumière allumée tard dans leur chambre j’ai entendu les soupirs de mémé j’ai vu grand-père contre le mur du cellier je respire doucement je respire en silence j’ai peur de me réveiller demain matin je ne veux plus jamais voir le soleil sa chaleur me brûle le cœur j’ai les yeux qui piquent j’ai les yeux qui piquent
Le téléphone n’en finit pas de sonner
Tu me manques
Moi aussi je me manque »

travail sonore Franck Etenna
avec Madeline Fortumeau, Noëlle Rech, Victor Duez & Véronique Boutonnet

Création à levallois 16 au 21 MAI 2016